KarlLaquit062017-1logo

Karl Laquit débute son parcours musical par l’apprentissage du chant choral et du piano.

 

Après quelques années d’études, il rencontrera Sophie Norton qui lui conseillera d’entrer dans un conservatoire. C’est alors qu’il se consacrera à la musique à temps plein en intégrant le CRD Gautier d’Epinal afin d’y passer son Diplôme d’Etudes Musicales dans la classe de chant de Robert Boschiero.

 

Courant 2012, il passa le concours d’excellence de la Confédération Musicale de France, où il obtint un premier prix avec mention Très bien. C’est à ce moment là qu’une rencontre s’offrit à lui en la personne de Elena Vassilieva.

 

Suite à ce concours, il travaillera d’abord sur sa voix de haute-contre à la Française avec notamment le rôle de « Platée » de Rameau, puis à la suite de cela, sa voix de ténor avec des rôles tels que Belmonte dans « L’Enlèvement au sérail » de Mozart ou alors Max dans “Freischütz“ de Weber et le ténor italien dans « Der Rosenkavalier » de Strauss.

 

Fort de plusieurs masterclasses internationales, il participa également à̀ plusieurs concerts sur la musique de Rameau supervisés par Monique Zanetti.


Il reçoit un 1er prix à l’unanimité au concours artistique d’Epinal courant 2013. A l’heure actuelle il travaille pour divers ensembles et est entré au CNSM de Lyon en septembre 2014. Il chante également avec enthousiasme la “Johannes Passion“ de J.S. Bach sous la baguette de Michaël Radulescu et le « Stabat Mater » de Dvorak avec l’ensemble « Les siècles romantiques » sous la direction de Jean-Philippe Dubor.