Bannière Karl Laquit

« Karl Laquit dessine un personnage aussi inquiétant que mémorable, ne faisant qu’une bouchée de cette tessiture inhumaine de ténor haute-contre poussée jusqu’au contre-sol aigu. »

Patrick Favre Tissot BonvoisinCritique Lyon Newsletter

« L’auditeur se souviendra des techniques de souffles incroyables parfois exigées : outre d’interminables tenues sur des aigus, certains passages sont chantés en inspirant. L’interprétation du Géant rose par le « ténor suraigu » Karl Laquit est tout autant remarquable. »

Emmanuel DeroeuxCritique Olyrix